Comment mettre à jour un site web WordPress

Comment mettre à jour un site web WordPress en toute sécurité (manuellement et automatiquement)

Comment mettre à jour un site WordPress ? Cette action récurrente est essentielle. Pourquoi ? C’est avant tout une affaire de sécurité.

La sécurité de ce CMS (système de gestion de contenu) est primordiale, aussi bien du point de vue des entreprises réalisant du commerce via un ou des sites web WordPress, que de celui des consommateurs qui achètent via ces sites. En premier lieu, la plate-forme WordPress en elle-même est bien construite et bien gérée. Une équipe interne est strictement dédiée à sa surveillance et au développement de mises à jour du logiciel dès que des vulnérabilités sont détectées. Mais la popularité de WordPress en fait par contre une cible privilégiée pour les pirates.

La sécurisation d’un site internet WordPress comporte de multiples tâches, comme l’utilisation d’un certificat SSL, la sécurisation du code PHP et la réalisation d’audits de sécurité réguliers. Cependant, il est impératif que vous donniez la priorité à la mise à jour de WordPress. Si, de plus, vous utilisez des plugins et/ou un thème, vous devez bien entendu également les mettre à jour. Ne pas le faire revient tout bonnement à risquer de compromettre à la fois la vitesse et la sécurité de votre site.

Cet article sur la mise à jour WordPress vous explique tout ce que vous devez savoir sur cet élément essentiel de la stratégie de sécurité de votre site WordPress.

Conception Website aide les propriétaires de sites web à mettre à jour leurs sites WordPress. Que vous ayez besoin de gérer un ou plusieurs sites web, je suis à votre service.

La mise à jour de WordPress

Il est avéré que la plupart des violations de WordPress peuvent être reliées à une erreur de l’utilisateur. Pourtant, on préfère (évidemment) blâmer les développeurs qui ont bâti et maintiennent WordPress ou ses intégrations tierces…

Saviez-vous qu’il est estimé qu’actuellement plus de 70% des installations WordPress dans le monde ne tournent pas sous la version la plus récente et la plus sécurisée de la plateforme ? Or WordPress permet aujourd’hui d’automatiser les mises à niveau de sécurité mineures afin de garantir la sécurité des sites contre des vulnérabilités connues.

En outre, 54% de toutes les vulnérabilités de WordPress peuvent être attribuées à des extensions (ou plugins) et 14% à des thèmes. WordPress demandent aux développeurs de ces extensions et thèmes de créer un correctif et d’envoyer une notification de mise à jour à leurs utilisateurs. C’est donc à ces derniers de procéder à leur mise à jour. C’est seulement si un grave problème de sécurité est détecté dans un plugin ou un thème que WordPress forcera la mise à jour automatique pour tous les utilisateurs.

Au final, vous devez rester vigilant au sujet de votre site internet WordPress, surveiller la disponibilité des mises à jour, et les mettre en œuvre rapidement. C’est le seul moyen de garder WordPress aussi sûr que possible.

Vous pouvez mettre à jour un site web WordPress de deux manières différentes :

  • par automatisation
  • par mises à jour manuelles.

Comment mettre à jour un site web WordPress de manière automatique

WordPress permet depuis 2013 de faire des mises à jour automatisées. Cela concerne les versions mineures ainsi que, très rarement, des mises à jour d’extensions ou de thèmes nécessitant une mise à niveau urgente. Les versions majeures et toutes les autres mises à jour de plugins et de thèmes doivent encore être traitées par vos soins.

Si vous ne souhaitez pas vous en occuper, sans pour autant compromettre la sécurité de votre site, vous pouvez automatiser ces mises à jour.

 Voici ce que vous devez faire:

1. Planification des sauvegardes

Il est toujours important d’effectuer régulièrement des sauvegardes de votre site, même si vous automatisez les mises à jour. Cela vous apporte la garantie que vous pouvez effectuer une restauration si un problème survient lors de l’une de ces mises à jour automatiques. Pour cela, vous pouvez utiliser un plugin de sauvegarde et restauration.

2. Automatisation à l’aide d’un plugin

Bien sûr,vous pouvez vous connecter chaque jour à votre administration WordPress et regarder si le tableau de bord vous indique que des mises à jour sont en attente. Vous pouvez aussi utiliser un plugin pour faire ça à votre place. Easy UpdatesManager est un plugin gratuit utilisable aussi bien sur un unique site web WordPress ou pour un réseau multisite.

Une fois le plugin installé, il faut configurer ses paramètres. Le tableau de bord d’Easy Updates Manager vous permet d’accéder facilement à l’activation/désactivation de l’automatisation des mises à jour du noyau WP, des extensions et des thèmes de votre site. 

Comment mettre à jour un site web WordPress - Easy Updates

Enfin, vous pouvez ajuster les niveaux d’accès à cette extension. Pratique si plusieurs utilisateurs ont accès à votre site mais que vous ne souhaitez pas qu’ils puissent contrôler ces paramètres.

3. Ou automatisation de votre flux de travail en externe

Plutôt que d’utiliser un plugin pour gérer les sauvegardes et un second plugin pour gérer les mises à jour, pourquoi ne pas utiliser un seul outil qui prendrait l’ensemble de cette automatisation en charge ? ManageWP est un outil pratique permettant de:

  • gérer l’ensemble des mises à jour de sites web (sans limitation de nombre de sites) à partir d’un seul tableau de bord,
  • planifier des sauvegardes quotidiennes et les stocker dans une destination hors site.
Comment mettre à jour un site web WordPress - WP Manage

ManageWP propose également de nombreuses fonctionnalités de sécurité pour vous aider à mieux maintenir la santé et la sécurité générale de votre site web sans trop transpirer.

Comment mettre à jour WordPress manuellement

Vous pouvez mettre à jour manuellement votre site WordPress de deux manières.

Comment mettre à jour un site web WordPress - Notifications

Lorsque vous savez que des mises à jour sont en attente de traitement, vous pouvez cliquer sur la notification et les mettre à jour en un clic. Cependant, en les traitant de cette manière, il n’y a pas beaucoup de différence entre les mises à jour automatisées et leur traitement manuel. En assumant cette responsabilité, l’essentiel est de s’assurer que les mises à jour sont traitées avec soin et que votre site ne soit pas exposé à des risques plus grands. Voici comment le faire.

Mettre à jour le noyau WordPress

1. Sauvegarder votre site

Dès que vous constatez qu’une mise à jour WP est prête, effectuez si besoin une sauvegarde de votre site (c’est-à-dire si la sauvegarde quotidienne ou hebdomadaire effectuée par votre plugin ou votre service de maintenance ne vous semble pas assez fraîche). Un plugin de sauvegarde et de restauration vous permettra de le faire manuellement. Vous pouvez de plus enregistrer à un autre endroit une copie zippée du fichier de sauvegarde au cas où vous deviez le restaurer ultérieurement.

2. Désactiver tous vos plugins

WordPress recommande bien de toujours désactiver l’ensemble des plugins avant de mettre à jour manuellement le noyau. Pour ce faire, accédez à la liste des extensions installées dans WordPress, cochez toutes les cases et appliquez l’action Désactiver en bloc.

3. Récupérer les fichiers

La dernière version du noyau de WordPress est toujours stockée à cette adresse. Donc, lorsque vous recevez une notification indiquant qu’une mise à jour WP est disponible, visitez cette page et téléchargez les fichiers. Ensuite, dézippez localement le package sur votre ordinateur. Les fichiers et dossiers contenus dans ce package vont ensuite être téléversés sur votre hébergement dans les étapes suivantes.

4. Mettre à jour le noyau de WP

Connectez-vous à votre répertoire racine (via votre outil FTP, SSH ou via le gestionnaire de fichier fourni dans votre hébergement). Supprimez les fichiers wp-admin et wp-includes, et remplacez les par les nouvelles versions contenues dans le package dézippé au point précédent.

5. Mettre à jour wp-content

Sans supprimer le dossier wp-content existant, il faut téléverser dans ce répertoire une copie de tous les fichiers de la nouvelle version du répertoire wp-content contenue dans le package dézippé au point 3.

6. Mettre à jour tout le reste

Les autres fichiers racine doivent également être copiés, ils vont écraser les précédents.

7. Vérifiez wp-config

Le fichier de configuration wp-config.php étant nommé wp-config-sample.php dans la version de mise à jour, il n’a pas été écrasé à l’étape précédente. Jetez un œil sur le fichier sample pour déterminer si certains des nouveaux paramètres valent la peine d’être sauvegardés dans le wp-config.

8. Mettre à jour la base de données

Une fois vos fichiers mis à jour, reconnectez-vous à l’administration WordPress. Si une mise à niveau de la base de données est nécessaire, vous serez logiquement dirigé vers /wp-admin/upgrade.php. Suivez le lien et les étapes indiquées afin de mettre à jour votre base de données.

9. Réactivez vos plugins

Retournez à la liste des extensions, cochez les toutes et sélectionnez Activer dans les Actions groupées puis validez.

Enfin, pour terminer cette procédure de mise à niveau de WordPress, effacez le cache de votre navigateur et, si vous utilisez un outil de cache comme WP Rocket, effacez aussi le cache.

Mettre à jour les plugins et les thèmes

La procédure de mise à jour manuelle des plugins et thèmes est similaire à celle du noyau, mais nécessite cependant un peu moins de travail.

1. Sauvegarder le site

Voir ci-dessus.

2. Récupérer les fichiers

Après avoir téléchargé une copie compressée (.zip) des fichiers d’une extension (ou d’un thème) dans le répertoire WordPress ou directement chez le développeur, décompressez l’archive sur votre ordinateur.

3. Supprimer les anciens fichiers

L’adresse du dossier d’un plugin ressemble à ceci: wp-content/plugins/nom_de_l_extension/.

Celle du dossier d’un thème ressemble à ceci: wp-content/themes/nom_du_theme/.

Via votre outil FTP, SSH ou via le gestionnaire de fichier fourni dans votre hébergement, supprimez l’ancien dossier de l’extension ou du thème concerné.

4. Téléverser les nouveaux fichiers

Ajoutez le nouveau dossier dans le répertoire /wp-content/plugins/ ou wp-content/themes/ selon le cas de figure.

5. Passez en revue les modifications

Retournez dans votre administration WordPress et visitez votre liste de plugins ou de thèmes. Il vous dira si vous avez ou non effectué la mise à jour avec succès. Bien sûr, à ce stade, veillez à consulter votre site pour vous assurer que rien ne se soit cassé au cours du processus.

Mettre à jour un site web WordPress : le mot de la fin

Voilà, vous avez maintenant toutes les cartes en mains pour réaliser sans crainte vos mises à jour WP. Vous savez comment mettre à jour un site web WordPress. Vous avez aussi une dernière option à votre disposition si vous ne souhaitez pas le faire vous-même : embaucher une entreprise de maintenance WordPress telle que Conception Website. Outre la création de site et la rédaction de contenu web orienté SEO, cette fonctionnalité de sécurité et de mise à jour figure parmi mes services. Si vous appréciez l’idée qu’un expert gère en votre nom les sauvegardes WordPress quotidiennes et le traitement des mises à jour de thèmes et de plugins, n’hésitez pas à me solliciter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *