Pour optimiser le contenu d’une page web, il suffit d’être rigoureux et de suivre scrupuleusement 10 règles simples à retenir et à appliquer, pour proposer un contenu qui plaît à la fois aux utilisateurs et aux moteurs de recherche genre Google.

Optimiser le contenu – Règle 1 : le titre

Optimiser le contenu de votre site commence par le commencement : le titre de votre article ou de votre page, sa balise title, est en effet la première chose que l’internaute lit dans les résultats de recherches.

Le mieux est de mettre le mot-clef autant que possible au début du titre. Ce n’est pas toujours évident, mais ça vaut le coup de se creuser les méninges 2 minutes pour réussir à le faire. Faites donc de votre mieux pour placer le mot clef le plus proche possible du début du titre.
Le titre ne doit pas non plus dépasser 70 caractères pour apparaître sans être couper dans les résultats de recherche de Google.

Autre point important à respecter : votre titre ne doit pas avoir déjà été utilisé pour une autre page de votre site. Créez un titre unique.
Pour plaire aux lecteurs humains, privilégiez toujours l’usage d’une syntaxe correcte plutôt qu’une simple liste de mot clés.

Optimiser le contenu – Règle 2 : l’URL

De la même façon, le mot-clef doit se retrouver au début de l’URL. L’URL doit également être la plus courte possible. Les mots clefs dans l’URL doivent être séparés par des tirets.

Exemple : si votre titre de page est « Le fromage auvergnat : le guide complet », l’URL pourrait être www.monsite.fr/fromage-auvergnat-guide/ ou www.monsite.fr/fromage-auvergnat-guide.html

Optimiser le contenu – Règle 3 : la structure, hiérarchisation du texte

Structurez le texte en plusieurs paragraphes. Votre texte doit comporter un titre, puis des sous-titres, sous-sous-titres, etc…

En termes HTML, la structure se décline en 6 niveaux, depuis le titre dans la balise h1, puis les sous-titres en h2, puis h3, h4, h5 et h6 pour le dernier niveau. Il est important de respecter le fait que il ne doit y avoir qu’une seule balise h1 par page.

Votre balise h1 et votre balise title doivent être identiques ou quasiment identiques. Pourquoi ? Pour éviter un taux de rebond important et la fuite des visiteurs. En effet, la plupart d’entre nous seront très insatisfaits de se retrouver sur une page dont le titre est « pourquoi acheter nos produits du terroir » si on a cliqué sur un lien « fromage auvergnat pas cher ». Ne pas obtenir immédiatement ce qu’on a demandé génère de la frustration, et la plupart des visiteurs s’en iront directement, sans aller voir plus loin dans la page.

A vous de voir comment structurer votre texte de la meilleure façon pour que le texte soit bien hiérarchisé, lisible et compréhensible par le lecteur.

Optimiser le contenu – Règle 4 : longueur du contenu, quantité de texte

Une page doit comprendre un texte d’une longueur minimale de 400-500 mots. Plus Google trouve de texte, plus il a de grains à moudre pour déterminer si votre contenu est de qualité, et s’il est en rapport avec le sujet désigné par le titre.

En terme de densité, le mot clé doit apparaître dans le texte de temps en temps, pour une densité de 1% ou 2%. Eviter évidemment de truffer le texte avec le mot clé (les moteurs de recherche détestent ce keyword stuffing), mais le répartir de manière harmonieuse dans des phrases parfaitement intelligibles et ayant du sens pour le lecteur. Sur un texte de 500 mots, le mot clef doit donc se retrouver entre 5 et 10 fois, afin de donner suffisamment de poids à ce mot clef.

Il doit se répartir sur la totalité du texte, disséminé un peu partout, au début, au milieu et à la fin. Il est primordial qu’il soit cité dans les premières lignes et pour que ce soit optimal, dès le début du texte, dès la première phrase.
Il est fortement conseillé d’utiliser également des mots clefs secondaires, c’est-a-dire des synonymes du mot clef principal.
Par exemple : « fromage auvergnat à prix coûtant » pour l’exemple précédent, ou bien « film », « court-métrage » pour le mot clef « vidéo ».

Optimiser le contenu – Règle 5 : gras et italique

Mettez des mots ou expressions en gras ou en italique pour leur accorder plus d’importance. Le robot Google s’appesantira plus sur ces mots ou expressions puisqu’il verra que vous avez voulu leur donner une importance particulière dans votre texte. Choisissez quelques uns de vos mots clefs ainsi que d’autres phrases importantes de votre textes pour les mettre ainsi en avant. Ne mettez pas non plus systématiquement et uniquement le mot clef de la page en gras ou en italique.

Optimiser le contenu – Règle 6 : insertion d’une image

Lorsque vous insérez une image dans le corps de votre texte, il est important de lui donner un nom compréhensible et une balise alternative. En effet, lorsque le robot Google explorera votre texte, au moment où il arrivera a l’image, il ne pourra pas la voir en tant qu’image mais il pourra lire le titre et la balise alt qui décrivent cette image. il est donc important que le mot clef apparaisse clairement dans ces deux entités.

Optimiser le contenu – Règle 7 : la méta description

La balise méta description est vue par les internautes dans les résultats des moteurs de recherche (SERPs). La méta description ne doit pas comprendre plus de 156 caractères, afin d’être sûr que la totalité de la description soit visible par les visiteurs dans ces résultats. Elle est la continuité du titre dans les SERPs et doit offrir un contenu attractif pour l’internaute.

Optimiser le contenu – Règle 8 : le maillage interne, les liens entre vos pages

Il est nécessaire d’insérer des liens internes dans votre texte. Il s’agit de liens qui renvoient le lecteur vers une autre page de votre site ou de votre blog. Evidemment, cette page cible doit avoir un contenu qui se rapproche de celui de la page source. Cela permet de tisser un réseau de liens entre toutes vos pages et d’indiquer aux robots des moteurs de recherche que vous offrez d’autres contenus traitant du même sujet. Ainsi, le moteur de recherche vous accordera plus de poids car vous ne parlez à priori pas à la légère, mais vous vous positionnez comme quelqu’un qui a beaucoup de choses à dire sur le sujet en question.

Optimiser le contenu – Règle 9 : le maillage externe

Le maillage externe consiste à créer des liens vers des cibles externes, qui peuvent être  par exemple des pages de références sur le sujet traité. Pourquoi pas proposer un lien vers le fromage ou un lien vers l’Auvergne ? Pour rassurer Google, il vaut mieux faire un lien vers un site qui a de l’autorité, comme Wikipedia ou le dictionnaire Larousse. Ainsi, il jugera que votre page est sérieuse et donne de bonnes informations a ses lecteurs. Un seul lien par page peut être suffisant, le but n’est pas non plus de perdre ses visiteurs en les envoyant tous azimuts. N’oubliez pas de mettre ces liens sortants en « target=_blank« , c’est à dire de spécifier que le lien doit ouvrir une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet de navigateur, afin de garder votre propre page ouverte dans le navigateur de l’internaute.

Optimiser le contenu – Règle 10 : les données enrichies

Les données enrichies, ou rich snippets, permettent de bien indiquer au moteur de recherche les points importants à prendre en compte en priorité. En ajoutant des balises HTML supplémentaires à une page web, les moteurs sont à même d’identifier bien plus finement le contenu de cette page et donc de donner plus d’informations de qualité aux personnes qui effectuent des recherches. Pour en savoir plus sur la base des données enrichies, consultez cet article et pour approfondir le sujet, lisez celui-ci.

 

Attention, ne faites jamais de contenu dupliqué. Ceci est strictement interdit, alors ne copiez surtout pas le contenu d’un autre site. Générez vous-même votre propre contenu original et unique, ou faîtes le rédiger par un prestataire. Vous pouvez dès à présent appliquer systématiquement ces 10 règles pour optimiser le contenu de vos pages internet, vous en tirerez sur le long terme de grands bénéfices.