Installer WordPress est rapide et facile. Il suffit, paraît-il, de 5 minutes pour être à même de publier votre premier article. C’est vrai, encore faut-il avoir préparé un tantinet son affaire. Tout d’abord, nous allons voir comment installer le CMS automatiquement via un module proposé par votre hébergeur. Si ce n’est pas le cas, nous verrons comment le faire manuellement.

Pré-requis avant d’installer WordPress

Vous souhaitez installer WordPress, c’est très bien. Pour cela, vous avez besoin :

  • de souscrire un hébergement sur un serveur en ligne, qui sera l’emplacement qui contiendra votre WordPress,
  • de réserver un nom de domaine, qui sera l’adresse (URL) que les internautes visiteront. Alors choisissez-le simple à écrire et facilement mémorisable. Ce sera par exemple monsupersite.com.

Vous aurez également besoin, dans le second processus que nous détaillerons, d’un client FTP pour téléverser des fichiers depuis votre disque dur vers votre hébergement en ligne. Filezilla (Windows, Mac et Linux) ou Cyberduck (Mac, Windows) sont des exemples de clients FTP gratuits.

 

Comment installer WordPress automatiquement via un module de votre hébergeur

Le module d’installation automatique varie, s’il existe, selon les hébergeurs. Softaculous et Quick Install sont parmi les plus populaires. Ces utilitaires s’occupent de la plus grande partie du travail, sur la base des indispensables indications que vous leur fournissez au départ.

Mon hébergeur me proposant le module Softaculous, en voici le détail. Sachez que le processus diffère très peu d’un module à l’autre.

Une fois connecté à votre hébergeur, rendez-vous dans le panneau d’administration à la section Softaculous Apps Installer.

Comment faire pour installer WordPress

Cliquez alors sur le logo de WordPress puis sur Installer maintenant.

Vous devez saisir les informations permettant au script d’installation de lancer la configuration de WordPress. Les plus importantes sont :

  • le protocole (SSL ou non),
  • le nom de domaine,
  • le dossier où seront déposés les fichiers de WordPress,
  • le nom ainsi que la description de votre site,
  • les informations concernant l’administrateur (identifiant, mot de passe, email),
  • dans l’onglet des options avancées, le nom ainsi que le préfixe de la base de données.

 

L’installateur automatique propose également tout un tas d’options complémentaires, comme les mises à niveau automatique du CMS, du thème et des plugins, et l’activation du multi-site.

Il vous est même loisible de définir un thème graphique autre que le thème par défaut.

Pour conclure, précisez la messagerie où vous souhaitez recevoir les informations à conserver à propos de cette installation, puis valider.

 

Comment installer manuellement WordPress sur un hébergement en ligne

Vous avez souscrit un hébergement et disposez donc d’une base de données et de PHP.

Premier point : les fichiers WordPress

La première action à réaliser est d’aller télécharger le fichier .zip qui rassemble l’intégralité des fichiers du logiciel WordPress. Vous trouverez la dernière version en français à cette adresse : https://fr.wordpress.org. Ensuite, décompressez ce fichier archive sur votre ordinateur.

Vous avez ensuite le choix d’installer WordPress :

  • directement à la racine du site, comme https://www.nom-de-domaine.fr/: pour cela, à l’aide du client FTP, envoyez à la racine de votre hébergement tous les fichiers que vous venez de décompresser.
  • dans un sous-répertoire du site, comme https://www. nom-de-domaine.fr/mon-blog/, envoyez les fichiers que vous venez de décompresser dans le sous-répertoire /mon-blog/ de votre hébergement.

Second point : la base de données

Une base de données MySQL est nécessaire pour accueillir les tables de données propres à WordPress. Sur votre hébergement, créez une table reliée à un utilisateur auquel vous accorderez tous les privilèges.

A titre d’exemple, chez l’hébergeur OVH, la procédure est la suivante :

  • dans la section hébergement de l’espace personnel, choisissez Gestion SQL,
  • choisissez Nouvelle base puis la base incluse dans l’hébergement ; nommez-là avant de valider,
  • un email vous est envoyé, qui comprend les informations de la base de données : nom, identifiant et mot de passe de connexion.

Troisième point : le script d’installation

Pour lancer le script automatique d’installation de WordPress, il vous faut maintenant saisir dans un navigateur web l’adresse précise où vous avez envoyé les fichiers WordPress.

Si vous suivez bien, vous savez qu’il s’agit de https://www. nom-de-domaine.fr/mon-blog ou de https://www. nom-de-domaine.fr/ (avec votre propre nom de domaine bien entendu !)

Le navigateur vous affiche un bouton « C’est parti ! »,  que vous vous empresserez de cliquer pour suivre les instructions affichées à l’écran.

Il vous est demandé de saisir les informations de la base de données créée à l’étape précédente : nom, identifiant et mot de passe, ainsi que deux autres informations :

  • adresse de la base de données (par défaut localhost). A modifier si votre hébergeur vous donne une information différente.
  • préfixe des tables de données (par défaut wp_). Il est conseillé de le modifier pour des raisons de sécurité et aussi pour vous y retrouver facilement au cas où vous voudriez installer plusieurs WP sur la même base de données. Exemple  de préfixe: monblog2017_

Le script d’installation peut maintenant inscrire ces données dans le fichier wp_config.php qui n’est autre que le fichier de configuration de WP. La base et les autres fichiers de WordPress sont désormais reliés.

Voilà, la page de bienvenue apparaît maintenant. Il ne reste plus qu’à  saisir quelques informations supplémentaires :

  • un titre pour votre site,
  • des identifiants de connexion à l’administration du site (identifiant, mot de passe et email),
  • indiquer à Google et comparses si vous souhaitez que votre site soit immédiatement indexé ou non.

Après validation, l’installation est terminée et le panneau de connexion de l’administration s’affiche. Saisissez votre identifiant et votre mot de passe pour vous y connecter. Un e-mail aide-mémoire vous est également envoyé pour vous rappeler votre identifiant et l’URL de connexion.

Cette procédure pour installer WordPress sur un hébergement en ligne est donc aisée à mettre en œuvre et effectivement très rapide. N’est-ce pas ce qu’on appelle un jeu d’enfant ?

A suivre : installer WordPress en local.